Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Le sultanat d’Oman met en place un e-visa de 10 jours à 11 euros

Un nouveau visa électronique à 11 euros pour visiter Oman © Andries Oudshoorn

Un nouveau visa électronique à 11 euros pour visiter Oman © Andries Oudshoorn

La police royale d’Oman a annoncé dernièrement la mise en place d’un nouveau visa de 10 jours pour la modique somme de 5 rials omanais, l’équivalent de 11 euros. Ce visa, moins cher que le précédent et plus flexible, est désormais disponible pour un plus grand nombre de nationalités, une volonté du Sultanat de dynamiser son secteur touristique.

Le Sultanat d’Oman a décidé d’assouplir sa législation en matière de visa. Il propose désormais un visa de 10 jours pour 5 rials omanais seulement, soit 11,10 euros, alors qu’il n’existait auparavant qu’un visa unique pour des séjours allant d’une journée à un mois et pour un montant de 20 rials, soit 45 euros.

Plusieurs mesures d’ouverture des frontières

Cette annonce n’est pas la première du genre. Les autorités ont également allongé la liste des pays pour lesquels il n’est pas nécessaire d’être parrainé par un ressortissant omanais pour obtenir son visa d’entrée. Des grandes puissances comme la Chine, la Russie, l’Iran et tout dernièrement l’Inde, se sont ajoutés aux 68 autres déjà inscrits sur la liste comme l’Australie, le Canada, les Etats-Unis ou encore les pays de l’espace Schengen.

La police royale omanaise à fait d’autres déclarations de ce type, par exemple pour informer de la fermeture de tous ses bureaux délivrant les visas, dans les aéroports, aux frontières ou dans les services consulaires. Ils sont désormais remplacé par une procédure en ligne unique, un moyen selon le gouvernement d’éviter les queues inutiles dans les aéroports et aux postes de frontières.

Une stratégie globale pour dynamiser le secteur du tourisme

Ces mesures progressives font partie d’une stratégie plus globale d’ouverture du territoire aux masses touristiques, afin de diversifier l’économie du pays, de créer 500 000 emplois et d’augmenter les investissements dans le secteur, d’ici à 2040.

Et le choix des nouvelles nationalités inscrites sur la liste n’est pas anodin, étant donné que le sultanat espère attirer près de 11,7 millions de visiteurs en 2040, contre 3,3 millions actuellement. Ils offrent une manne touristique très importante du fait de leur classe moyenne nombreuse et émergente, très attirée par les pays du Golfe. Ces nouvelles mesures viennent également renforcer l’attractivité d’Oman dans la région du Golfe. En effet, nombreux sont les touristes des pays limitrophes émirati et saoudien, qui traversent la frontière pour quelques jours seulement.