Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Les taxis autonomes débarquent à Dubaï

Si vous doutiez encore de voir rapidement arriver des voitures autonomes dans les rues de Paris, Londres, ou encore New York, c’est peut-être plutôt du côté de Dubaï qu’il faudra tourner le regard. En effet, là où la législation occidentale peine encore à entrevoir l’avènement des véhicules sans chauffeur, la réglementation émirienne a l’air d’être beaucoup plus avancée puisque Dubaï vise le lancement d’une flotte de taxis autonomes pour… 2023 !

La ville phare des Émirats arabes unis a annoncé le 12 avril dernier la signature d’un partenariat avec le constructeur américain de voitures autonomes Cruise pour le déploiement de 4000 robots taxis dans la ville. Cette filiale de General Motors devrait ainsi gérer près d’un quart des allées et venues dans la métropole avec des véhicules sans chauffeur. La compagnie bénéficiera en outre d’un contrat d’exclusivité qui devrait courir jusqu’en 2030.

Une opportunité économique alléchante

Le véhicule s’appelle l’Origin. Entièrement électrique, il peut transporter jusqu’à six personnes à la fois, se rendant ainsi une solution parfaite pour le covoiturage. Pour autant, ce contrat représente une véritable aubaine pour la compagnie qui a présenté son bébé en 2020 (mais qui pèse aujourd’hui quelque 30 milliards de dollars) car il est une première en son genre, passé entre une entité publique et un constructeur de véhicules autonomes.

La ville compte actuellement environ 11 000 taxis dans sa flotte. Un nombre qui devrait donc être très rapidement revu à la hausse, et ceci de manière régulière puisque Cruise entreprend d’implanter une succursale directement à Dubaï. Sans doute a-t-elle senti une véritable opportunité économique, ainsi que l’occasion de conquérir un marché encore embryonnaire.