Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Les UAE partent à la découverte de la planète Mars

Dans à peine 40 jours, la sonde émirienne Espoir quittera le sol terrestre pour rejoindre la planète Mars, lançant ainsi la toute première mission martienne des Émirats arabes unis, et du monde arabe.

L’objectif scientifique de la mission est d’analyser les conditions météorologiques de la planète rouge. Un objectif sur lequel travaillent de nombreux chercheurs spécialistes de l’espace, à l’instar de la NASA, avec la mission Perseverance Rover, de la Chine, avec Tianwen-1, ou encore d’ExoMars, née d’une collaboration entre les agences spatiales européenne et russe. Pour autant, Sarah Al-Amiri, ministre d’état émirienne pour les sciences avancées, revendique avec fierté le fait d’être “les premiers à utiliser des satellites météorologiques sur Mars” afin de mieux comprendre le climat de la planète rouge.

 

Un projet de fond

Cependant, au-delà de l’objectif scientifique, la véritable volonté de la région est d’accumuler des connaissances et créer des opportunités afin d’offrir de meilleures perspectives à sa population, la jeunesse en tête. Le projet s’intègre dans une volonté du pays de diversifier son économie, afin de moins se reposer sur les services, la logistique, le pétrole et le gaz, et de créer davantage d’opportunités pour les chercheurs, les ingénieurs, et les scientifiques.

 

Une coopération internationale

La mission commencera le 14 juillet, et devrait atteindre mars en février prochain, à temps pour célébrer le 50ème anniversaire de la création des EAU. Si le projet est organisé, managé, et financé à 100 % par les Émirats, il implique également la coopération de partenaires internationaux tels que les Universités du Colorado, de Berkeley, et d’Arizona.

Ainsi, l’été prochain, le vaisseau s’élancera depuis l’une des deux bases de lancement du Japon (les émirats ne disposant pas encore de leur propre infrastructure). Pour rappel, les émirats ont déjà procédé au lancement de deux satellites, et envoyé leur premier astronaute, Hazzaa Ali Almansoori, sur la Station Spatiale Internationale en septembre dernier.