Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Mahmoud Bodo Rasch, l’Allemand qui a redessiné La Mecque et Médine

Si vous avez la chance d’aller à La Mecque une fois dans la vie, vous allez pouvoir observer le génie de Mahmoud Bodo Rasch. Cet architecte allemand a contribué à redessiner la ville de la Mecque à travers ses parasols géants et le système de LED lumineux qui éclairent l’imposante Makkah Clock Royal Tower.

Disciple de l’architecte et prix Pritzker, Frei Otto, l’architecte allemand Mahmoud Bodo Rasch s’est converti à l’Islam en 1974. Depuis son bureau à Stuttgart, il conçoit des solutions innovantes dans son entreprise : la SL Rasch GmbH Special and Lightweight Structures, spécialisée dans la construction de larges parasols rétractables et de structures architecturales légères.

Débuts architecturaux à La Mecque

En 1974, il participe à une compétition pour dessiner un hébergement destiné aux pèlerins de la cité des tentes, Mina, en Arabie saoudite. Cette ville, située à 5 km de La Mecque, constitue une étape du Hajj, le pèlerinage annuel musulman, les pèlerins devant y séjourner sous le soleil durant trois jours.

Mahmoud Bodo Rasch rédigera même une thèse sur le sujet en 1980 et créera le Hajj Research Center à l’université du roi Abdulaziz de Djeddah. En 1998, l’architecte allemand dessine enfin le prototype d’une tente de huit mètres par huit, et en sept mois, 10.000 tentes seront produites et installées dans la vallée de Mina.

Des tentes de Mina aux parasols de Médines

C’est encore à ses services que l’on fait appel plus tard pour un projet architectural, à Médine cette fois. L’enjeu : créer une structure pour protéger pèlerins d’un soleil de plomb. En 2011, ce sont 250 parasols géants imaginés par Rasch qui seront sont installés dans la ville sainte. Ils forment un toit de plus de 156 000 m², une surface équivalant à environ 22 stades de foot.

Chacun des parasols couvre une surface de 625 m² et protège jusqu’à 800 pèlerins du soleil et des températures atteignant 50°. Malgré une architecture de service, les traits des parasols s’intègrent parfaitement dans l’architecture classique avoisinante.

Avec son fils Moustafa, actuellement directeur de l’agence SL Rasch, l’architecte a également apporté les solutions techniques pour le système d’éclairage des grandes horloges qui dominent La Mecque en haut de la Makkah Clock Royal Tower.