Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Mohammed Salah fait don d’un centre d’ambulances à sa ville natale

Fraîchement titré champion d’Angleterre avec son club Liverpool, Mohammed Salah a souhaité corroborer réussite sportive et solidarité envers les habitants de sa ville d’origine. La superstar du football égyptien a annoncé avoir fait don d’un centre d’ambulances à sa ville natale de Nagrig, une petite cité située dans les méandres du delta du Nil.

Un don de 600 000 livres égyptiennes

Héros du club des bords de la Mersey et véritable légende vivante du football égyptien, Mohammed Salah a vécu une saison 2019-2020 couronnée de succès, tant sur le plan collectif, avec un titre de champion d’Angleterre (le premier depuis 30 ans pour les “Reds”), que sur le plan personnel, puisqu’il totalise 21 buts et 10 passes décisives.

 

 

Immense buteur et passeur, Salah prouve qu’il sait aussi jouer collectif en dehors du rectangle vert. L’athlète de haut niveau et double Ballon d’or Africain a décidé de faire don d’un centre d’ambulances à sa ville natale, pour un montant total avoisinant les 600 000 livres égyptiennes (33 000 euros). Une fois opérationnel, le centre desservira 30 000 personnes aux alentours de la ville de Nagrig.

C’est le maire de Gharbia, district où est située la petite ville de Nagrig, qui a annoncé la nouvelle. Le représentant local de l’Etat égyptien était entouré du docteur Magdy Awad, directeur de l’Institut ambulancier de Gharbia ainsi que de Haj Salah Ghaly, père du footballeur, lors du dévoilement de la nouvelle.

 

Salah, un footballeur généreux sur le terrain et en dehors

Ce n’est pas la première fois que le footballeur s’engage dans ce type d’opération, preuve s’il en fallait que ce dernier est très attaché à ses racines égyptiennes. Le centre d’ambulances n’est que le dernier acte de charité en date d’une liste aussi fournie que son palmarès sportif.

À Nagrig, Mo’ Salah a financé la construction d’une école de filles dans le village et l’achat d’un terrain pour y construire une station d’épuration des eaux usées, garantissant de ce fait la propreté de l’eau dans la région. L’ailier de Liverpool ne s’est pas montré avare de générosité puisqu’il a, à maintes reprises, acheté du matériel médical pour son village. Un engagement caritatif qui s’est définitivement concrétisé avec la création d’une fondation pour fournir mensuellement les personnes dans le besoin.

 

 

Mais son action caritative ne se limite pas à sa simple région natale. Le footballeur a aussi aidé l’Égypte en faisant un don de 5 millions de livres égyptiennes au « Tahya Masr Fund » en 2016. Il s’est également illustré en donnant plus de de 50 millions de livres égyptiennes à l’Institut national du cancer. Son engagement en faveur des plus démunis n’a pas ralenti durant la pandémie de COVID-19, bien au contraire. Au plus fort de la pandémie, le footballeur a fait don de nourriture à la ville de Basyoun, aidant ainsi les plus démunis à se nourrir dans une période où il est difficile de subsister quand on ne possède pas d’emploi.

A l’instar d’une autre légende du football mondial que fut Garrincha et qui était surnommé Alegrio do Povo (joie du peuple en portugais), Salah est souvent vu désigné comme « le faiseur de bonheur ». Un surnom qui doit beaucoup à ses actions sur le terrain comme celles en dehors, considérées comme une source d’inspiration.