Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Periscope media, pour un internet plus sûr pour les enfants

La start-up émirienne compte créer un écosystème autour des mères de famille ainsi qu’une série d'applications à valeur éducative pour les enfants et leurs parents au Moyen-Orient.

Dans le monde d’aujourd’hui, la sécurité des contenus Internet semble de plus en plus complexe, surtout auprès enfants. Une réalité que Smeetha Ghosh-Jorgensen a vécu avec son propre fils lorsqu’elle a commencé à l’initier au monde numérique. En rejoignant une communauté en ligne où les parents peuvent demander des conseils, elle s’est vite rendu compte du manque de ressources disponibles. Un problème que cette femme d’entreprise de 39 ans a bien l’intention de résoudre avec Periscope Media, une société qu’elle a co-fondée avec une amie et dont elle est directrice générale. Avec plus de 15 ans d’expérience dans le domaine du marketing produit auprès de multinationales en Europe et au Moyen-Orient, elle prévoit de créer un écosystème qui s’articule autour des mères, avec une série d’applications éducatives pour les familles de la région de Mena. Une aventure qu’elle pense déjà étendre au marché saoudien et indien.

 

Qu’est-ce qui vous a amené à passer d’une carrière en entreprise à lancer votre propre start-up ?

Cela fait très longtemps que je veux lancer et gérer ma propre entreprise. C’est en discutant avec une amie (ma co-fondatrice) de mes inquiétudes concernant la sécurité des applications mobiles pour les enfants avec mon jeune fils, que la vision de Périscope a commencé. Covid a accéléré notre vision, car nous avons réalisé que les enfants passaient beaucoup plus de temps sur leurs appareils numériques. C’était donc le meilleur moment pour lancer notre première application.

Comment vous est venue l’idée d’entrer sur le marché de l’enseignement ludique?

Nous ne sommes pas seulement sur le marché de l’enseignement ludique pour les enfants. Periscope a une vision plus large que cela. Nous voulons créer des applications mobiles qui soient sûres, de haute qualité et qui apportent une réelle valeur ajoutée à nos utilisateurs. Nous ne voulons pas encourager le temps passé derrière un écran sans objectif, et nous voulons lancer des produits que nous aimerions voir nos propres enfants utiliser. Nous envisageons de créer une suite de produits pour enfants (dans les domaines de la technologie, des loisirs éducatifs, de la santé et du bien-être, pour n’en citer que quelques-uns) en co-créant avec une communauté de mères. Nous pensons que les mères font partie intégrante de notre écosystème car ce sont elles qui connaissent le mieux leurs enfants et qui prennent plus de 95 % des décisions d’achat autour de ces derniers.

Quels types de services fournissez-vous ?

Notre première application enseigne aux enfants la gestion de l’argent en en faisant une expérience quotidienne amusante et concrète pour eux. Nous pensons que les compétences en matière de gestion de l’argent sont essentielles pour la vie et l’avenir de nos enfants et, à plus grande échelle, qu’elles ont un impact sur l’économie et des facteurs tels que le taux de pauvreté et les inégalités sociales et entre les sexes. Nos propres recherches nous ont également permis de constater que de nombreux parents ne savent pas comment enseigner à leurs enfants des compétences en matière de gestion de l’argent. Nos futures applications porteront sur les loisirs éducatifs, la santé et le bien-être.

 

Pourquoi se concentrer sur la région MENA ? Qu’est-ce qui est spécifique à ce marché ?

J’ai grandi aux Emirats Arabes Unis donc pour moi, cette région est ma maison. Vivant ici depuis plus de 25 ans, et y travaillant depuis près de 10 ans, J’ai acquis une grande expérience et connaissance de cette région: de ses gens, de sa culture et de sa dynamique socio-économique. Cette région a déjà commencé à voir un énorme bond vers les technologies et les services ciblant spécifiquement les consommateurs de la région MENA, ce qui est très encourageant. Cela dit, je pense qu’il y a encore beaucoup de travail à faire dans la région.

Il semble qu’il y ait beaucoup de nouvelles plates-formes proposant des cours et l’enseignement en ligne au Moyen-Orient (abwab en Jordanie par exemple). Quelle est votre différence ?

Nous ne dispensons pas de cours et notre application de gestion de l’argent ne sera pas basée sur une leçon mais liée à des expériences de la vie quotidienne auxquelles les enfants peuvent s’identifier très facilement. Nous souhaitons que l’expérience de l’application soit intégrée à leur vie.

Quelle leçon avez-vous apprise au cours de votre carrière que vous insuffler à votre parcours d’entrepreneur ?

Lancer un produit dans la région MENA demande de vraiment comprendre le consommateur cible et mon expérience de travail dans des entreprises B2C m’a vraiment aidé en cela.