Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Pourquoi certaines statues d’Egypte antique n’ont pas de nez ?

Depuis des années, plusieurs théories émanant de différentes sources tentent d’expliquer la destruction du nez du fameux sphinx faisant face aux pyramides de Khéops, en Egypte. Loin d’être la seule statue au nez cassé dans le pays, on a longtemps cru à un effet du temps qui passe, ou de la météo. Mais il se trouve que ces nez ne sont pas si fragiles que ça, et qu'ils auraient probablement pu traverser les siècles s’ils n’avaient pas été volontairement détruits…

Plusieurs théories sur l’absence de ces nez

Si vous avez lu la BD ou regardé le film sur les aventures d’Astérix et Obélix en Egypte, vous avez forcément l’image de ce pauvre Obélix qui fait chuter le nez du sphinx en l’escaladant. Et bien, au risque de surprendre, ce n’est pas la véritable raison de la disparition de ce nez ! 

Certaines théories voulaient que Napoléon Bonaparte, lors de sa grande expédition en Egypte de 1798 à 1801, ait demandé à ses troupes armées de tirer sur les statues de sphinx, afin d’affirmer son pouvoir. Or plusieurs gravures et peintures de l’époque représentent l’arrivée de l’empereur français parmi les pyramides, le désert, et.. le sphinx sans nez ! La supposée destruction des nez de plusieurs statues est donc antérieure à l’arrivée de Bonaparte dans le pays.

Enfin, pour certains, les affres du temps et du climat (tempête de sable, sécheresse, pollution, pluie…) seraient la raison naturelle de l’écroulement du nez du sphinx et de ceux d’autres statues égyptiennes érigées en plein air

 

 

Une théorie plus sérieuse que d’autres

Il se trouve que les nez des statues, comme beaucoup d’autres œuvres construites par les Egyptiens de l’antiquité, résistent pour la plupart très bien aux années qui passent et au climat capricieux de la région. La raison de l’effondrement de cette partie du visage réside donc ailleurs. Et les écrits d’un historien égyptien appelé Ahmad al-Maqrîzî peuvent donner une première piste de réponse. Selon cet historien du XVème siècle, le sultan Mohammed Sa’im al-Dah aurait détruit le nez du sphinx afin de défigurer ce qu’il considérait comme une idole païenne… ce qui lui aura valu de finir pendu par les paysans des environs. 

Mais ce sultan du Moyen-âge n’est pas le seul à avoir voulu détruire des statues représentant des figures divines. À l’époque antique déjà, plusieurs hommes religieux et politiques se donnaient à cet exercice, allant parfois même jusqu’à détruire également les yeux et la bouche des statues. C’est ce qu’affirme l’égyptologue Edward Bleiberg du Brooklyn Museum de New York : « Dans les temples ou les tombes, la partie endommagée est la partie qui avait une fonction pendant un rituel. Si le rituel requiert que la statue sente, voie, entende ou encore mange, alors le nez, les yeux, les oreilles ou la bouche étaient détruits pour empêcher le rituel de fonctionner.”

Un des nombreux mystères de cette civilisation antique enfin résolu ?