Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Tesla teste ses véhicules en condition extrême dans le désert de Dubaï

La société a confronté les véhicules Model Y, Model X et Model 3 aux conditions climatiques estivales des Émirats arabes unis, pour étudier les performances de sa gamme de voitures électriques dans un climat chaud et aride.

Les randonneurs du désert avoisinant de Dubaï ont peut-être aperçu des traces inhabituelles ces derniers jours. Il s’agissait de véhicules électriques Tesla, amenés par les ingénieurs qualité de l’entreprise sur le terrain pour des « tests de chaleur et de résistance extrêmes » à des températures de 50ºC.

Au centre de l’intention des ingénieurs, les performances de la nouvelle pompe à chaleur, introduite dans le Model Y l’année dernière, et qui n’a semble-t-il pas donné les résultats escomptés dans les climats glacials. À noter que les tests effectué par temps froid le sont en Alaska.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Tesla (@teslamotors)

Des conditions aussi extrêmes que variées

Si les résultats n’ont pas encore été publiés, on peut toutefois souligner la diversité des terrains offerts par le paysage Dubaïote, entre sable, montagne, et routes rocailleuses. Car pour tester la durabilité d’une voiture, il faut la pousser dans ses retranchements – que ce soit au niveau des températures, des revêtements de sol, ou dans les trajectoires de route – pour évaluer sa maniabilité et suggérer des améliorations potentielles.