Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Vision 2030 : l’Arabie saoudite prépare un chantier culturel colossal

241 musées, 1 900 salles de cinéma, plus de 400 événements culturels chaque année, 175 sites archéologiques visitables et un opéra.... Riyad a des ambitions d’envergure pour le royaume déjà en marche qui a commencé à construire ses premières infrastructures.

C’est au tour de la culture de faire son entrée dans le vaste projet de modernisation Vision 2030. L’Arabie saoudite a déclaré le 22 février dernier qu’elle comptait investir 64 milliards de dollars dans la culture et le divertissement dans les 10 prochaines années.

Le cinéma, un pilier du changement

L’industrie cinématographique promet d’être un pilier du changement, mettant de nouveaux visages du 7e art à l’honneur, sans compter l’ouverture des salles obscures, interdites durant les 35 dernières années. Côté musique, de grandes évolutions sont déjà perceptibles depuis la fin 2017, avec des concerts organisés pour le rappeur Nelly, l’artiste libanaise Hiba Tawaji ou encore le pianiste grec Yanni.

Des initiatives privées sont également au programme : l’organisation Art Jameel prévoit la construction d’un gigantesque complexe de 17 000m² dédié aux industries créatives.

Un challenge social et économique après le tout-pétrole

Dans la continuité de l’ouverture touristique de l’Arabie saoudite, le développement artistique et culturel est une occasion de stimuler la croissance et l’emploi et d’offrir à la population de nouveaux services consommables à l’intérieur du pays. Par ailleurs, l’ambition de rebooster la fréquentation internationale et l’attractivité du pays pour les investisseurs étrangers fait aussi partie de cette nouvelle stratégie, qui mise sur de nouveaux axes de développement au-delà de l’or noir.

Ces réformes promettent également de bousculer le mode de vie de la population saoudienne, dont la jeunesse aspire à sortir et découvrir un nouveau visage de l’espace public. Le développement culturel du pays entend par ailleurs favoriser une plus grande participation des femmes à la vie publique.