Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

À la découverte de Pétra, joyau de la Jordanie

Petra, Jordan - February 18, 2020. Tourists near A-Dir Monastery, Petra's largest monument, Jordan. Petra has lead to its designation as a UNESCO World Heritage Site.

À Pétra, le temps s’est arrêté. Cette cité grandiose et millénaire compte près de 3000 monuments rupestres. Fascinante, elle a la particularité d’être sculptée dans la roche, et s’implante dans un décor de falaises rouges. L’émerveillement grandit au fil de la visite, lorsque ses temples et ses immenses tombeaux se révèlent à nos yeux. Joyau de la Jordanie, Pétra est classée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO et figure parmi l’une des sept merveilles du monde moderne. À voir absolument. 

La cité antique de Pétra : où se trouve-t-elle en Jordanie ?

Lors d’un voyage en Jordanie, prévoyez de consacrer 2/3 jours à la visite de Pétra. C’est à peu près le temps qu’il faut pour faire le tour de cette fabuleuse cité ! Situé dans le désert sud-ouest jordanien, entre la Mer Rouge et la Mer Morte, le site archéologique de Pétra peut être rejoint depuis Kerak via la route du roi ou en partant de la capitale, Amman, via la route du désert. Procurez-vous les billets en amont, car oui, l’entrée est payante ! Le lieu étant très touristique, une arrivée tôt le matin est conseillée. En bonus, vous bénéficierez d’une très belle luminosité. 

 

La cité antique de Pétra : quelle est son histoire ?

S’il est difficile de déterminer à quand remonte la fondation de Pétra, il semblerait que les premières traces de son existence datent du IVème siècle av. J-C. Elle aurait été construite par les Édomites, puis occupée par les Nabatéens. Ces derniers figuraient parmi les tribus arabes les plus riches et contrôlaient un vaste territoire, allant du sud de la Syrie jusqu’à la partie nord-ouest de l’Arabie Saoudite en passant par la Jordanie. Du fait de son emplacement géographique, à la croisée de deux routes commerciales, la cité antique de Pétra fut particulièrement prospère. 

Plus tard, à cause de nombreux séismes et d’une modification de ces routes, Pétra se vida progressivement jusqu’à tomber dans l’oubli. Ce n’est qu’en 1812 qu’elle fut redécouverte par l’explorateur suisse Jean Louis Burckhardt. 

 

Le Siq, ou couloir, est une formation géologique en forme de canyon qui mène au parc archéologique de Petra, avec ses temples et tombeaux emblématiques sculptés dans la pierre.

 

La cité antique de Pétra : quels sont les monuments incontournables ?

Pour accéder au site, vous passerez forcément par le Siq. Une gorge sinueuse de 1200 mètres long, débouchant sur le Trésor, appelé aussi Khazneh. Ce tombeau nabatéen, de 40 mètres de haut, à la façade magistrale, est le monument le plus célèbre de Pétra. D’après ses dimensions et les détails sculptés, il serait destiné à un roi ou une reine. Plus haut, en continuant votre marche, vous atteindrez le Deir (le “Monastère”). Là aussi, le spectacle est au rendez-vous. L’édifice est taillé dans un rocher de grès jaune et affiche des proportions presque similaires à celles du Trésor. Seule la façade demeure plus sobre. S’il vous reste encore des forces, grimpez jusqu’au promontoire de la montagne du Deir. La vue sur le désert du Wadi Araba y est à couper le souffle !

D’autres merveilleux vestiges, dont le Théâtre de Pétra, vous attendent au creux de ces roches millénaires. Et si vous partiez à la découverte de ce joyau de la Jordanie ?