Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Arabie Saoudite : L’incroyable découverte d’une baleine âgée de 37 millions d’années

Le 29 juin dernier, c’est une découverte incroyable qui a été faite dans la région de Jouf en Arabie saoudite : un cimetière d'os de baleine fossilisés qui se sont éteintes il y a plus de 37 millions d'années ! Un beau souvenir qui révèle des secrets sur la géologie et les anciens environnements marins du Royaume …

C’est un groupe de huit géologues et paléontologues locaux et internationaux qui ont été à l’origine de cette trouvaille, saluée comme l’une des plus importantes pour la science !  La baleine fossilisée a été trouvée dans une zone remplie de montagnes sablonneuses et rocheuses appartenant à la période priabonienne, connue sous le nom d’ère éocène supérieure, et remontant à plus de 37 millions d’années.

Un apport fondamental sur la répartition des anciens mammifères marins en Arabie Saoudite 

Cette découverte sera l’occasion pour les équipes d’archéologues d’apporter de nouvelles connaissances majeures sur la répartition géographique des anciens mammifères marins dans le nord-ouest de l’Arabie saoudite.

Iyad Zalmout, conseiller technique américain en paléontologie et géologie pour le Saudi Geological Survey, et l’un des artisans de la découverte affirme que “ l’animal appartenait à une espèce rare de baleine archaïque classée dans la famille éteinte des archéocètes”. 

Zalmout a précisé que la zone où la découverte a été faite est connue pour avoir des niveaux élevés d’accumulation d’eau de pluie, car « le fossile lui-même provient de contreforts calcaires de craie bitumineuse et de marne. »

 

Les déserts du Royaume sont susceptibles de contenir de nombreux autres fossiles de mammifères aquatiques, selon Zalmout. « Les baleines et les vaches de mer devraient être là, partout où des sédiments marins de l’Éocène et plus jeunes sont exposés. 

L’histoire des baleines en trois temps 

L’histoire de l’origine des baleines suppose une évolution d’un ancêtre terrestre, d’où elles se sont adaptées à un inhibiteur marin semi-aquatique, pour finalement devenir entièrement aquatiques.

Zalmout a expliqué les trois scénarios d’adaptation des mammifères marins. « Cette histoire de grande transformation et d’adaptation à une vie entièrement aquatique est un exemple spectaculaire de changement, dû au changement climatique, qui affecte les écosystèmes environnants et les milieux, et qui, à son tour, affectera le cycle alimentaire et de reproduction de ces occupants marins”.