Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Camille Chevalier : “Au Moyen-Orient, les parcours sont spectaculaires !”

Camille Chevalier est une jeune golfeuse française, originaire d’Aix-en-Provence, qui évolue sur le Ladies European Tour. En 2017, lors de ses débuts, elle a remporté le Hero Women's Indian Open et été titrée Rookie of the Year, finissant à la 10ᵉ place du classement. Autant dire que ce n’est pas n’importe qui… Pour KAWA, elle a accepté de se prêter au jeu des questions-réponses... chronométrées ! Après tout, c’est une athlète !

Tu peux te présenter ?

Je suis Camille Chevalier, je joue sur le Ladies European Tour, et je viens d’Aix-en-Provence, en France.

Comment es-tu devenue golfeuse ?

J’ai fait mes études supérieures en Amérique, à Indiana University, et là-bas j’ai joué dans l’équipe de golf. Jouer dans d’aussi bonnes conditions m’a vraiment permis d’élever mon niveau de jeu. Et après ça j’ai décidé de me lancer dans l’aventure et de passer pro.

3 choses à dire sur le golf au Moyen-Orient ?

Moi j’aime bien aller jouer au Moyen-Orient. En premier lieu, je dirais qu’il y a de plus en plus d’opportunités de jeu là-bas. On s’y rend déjà depuis plusieurs années pour jouer à Dubaï, à Abu Dhabi, ou encore en Jordanie. Ensuite, c’est très plaisant parce que les parcours sont assez spectaculaires, dans le désert, c’est sympa, c’est quelque chose qu’on ne voit pas souvent. Enfin, les tournois sont toujours très bien organisés. On est souvent très bien reçues là-bas. C’est comme une ambiance de fête, c’est vraiment très sympa.

Et en Arabie saoudite ?

C’est la première fois qu’on va jouer en Arabie saoudite, donc je ne sais pas trop à quoi m’attendre. Le parcours est tout neuf il paraît, et il a l’air très beau, donc je suis contente d’aller jouer là-bas et de saisir l’opportunité d’aller jouer dans un pays que je ne connais pas du tout. De plus, c’est vraiment super pour le pays qu’un changement social commence à se développer, et si on peut y contribuer en venant jouer, je trouve cela très bien.

Ton plus beau souvenir dans la région ?

On en prend souvent plein les yeux. Le Moyen-Orient fait les choses en grand. Je pense notamment aux immenses centres commerciaux des émirats, dont celui qui dispose de sa propre piste de ski. C’est impressionnant. Mais en Jordanie, on a eu un tournoi du Ladies European Tour l’année dernière, et clairement, la Jordanie reste mon plus beau souvenir. Cela a été ma destination préférée parce que je suis allée à Petra et je me suis régalée.