Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Desert X 2021 : 2 artistes arabes dans le désert californien

L’édition 2021 du festival d’art contemporain Desert X se déroule en ce moment en Californie, dans le désert de la vallée de Coachella, un retour à son territoire d’origine pour le festival qui s’était exporté en Arabie saoudite lors de sa précédente édition.

Souvenez-vous, c’était au début de l’année dernière. A l’occasion du festival Winter at Tantora, Desert X s’était invité dans la vallée d’AlUla en Arabie saoudite, et nos équipes vous l’avaient raconté en avant-première dans notre journal de bord.

Cette fois, c’est bien la vallée de Coachella, en Californie, qui accueille à nouveau, et depuis le 12 mars dernier, Desert X et ses immenses installations qui viennent décorer le désert, tantôt pour le sublimer de manière très naturelle, tantôt en détonnant complètement avec son environnement, comme dans le cas d’installations aux couleurs très flashy.

Et cette édition 2021, la treizième au total, fait, à l’instar de la précédente, la part belle aux artistes du monde arabe, par deux fois représentés dans la courte liste des heureux élus. En effet, l’artiste saoudienne Zahrah Al-Ghamdi présente son installation « What Lies Behind the Walls », (littéralement, “ce qui se trouve derrière les murs”) un mur sculptural plus grand que nature composé de 6 000 carreaux contenant des ciments et des sols qui sont empilés pour former des motifs saisissants.

 

La femme à l’honneur

L’autre artiste qui présentera également ses œuvres au cours de cet événement artistique qui durera deux mois n’est autre que l’égyptienne Ghada Amer.

Deux artistes féminines, donc, mais ce n’est pas tout. L’installation « Women’s Qualities » de l’artiste basée à New York consiste en des mots tels que « Resilient », « Loving » et « Strong » (résistante, aimante, et forte) épelés dans de grandes jardinières en forme de lettres contenant des plantes désertiques. Un message féministe fort sensé honorer les femmes du monde entier. Pour cette installation, Amer a demandé à diverses communautés d’hommes et de femmes de partager des mots décrivant les qualités auxquelles ils identifient la femme, et donné vie aux réponses les plus représentées.

 

Si, en ces temps de Covid-19, il ne nous sera probablement pas possible de nous rendre sur place pour s’émerveiller à la fois de la beauté de l’art et de l’immensité du désert, il est cependant possible de suivre l’événement en ligne, notamment sur les réseaux sociaux avec le hashtag #DesertX.