Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

La startup saoudienne Red Sea Farms obtient un investissement de 10 millions de dollars pour une agriculture durable

C’est avec fierté que la start-up Red Sea Farms, une pépite saoudienne qui a développé une solution permettant d’utiliser de l’eau salée comme irrigation dans l’agriculture, a obtenu l'un des plus gros investissements dans le secteur : 10 millions de dollars en capital-risque! De quoi affirmer sa place sur le territoire et augmenter sa croissance pour une économie plus verte. 

Un investissement pour déployer l’activité au delà des frontières saoudiennes 

Financé par un groupe d’investisseurs saoudiens et émiratis, cette somme est sans conteste le plus beau financement dans le secteur de l’agritech a déclaré l’entreprise Red Sea Farms basée à l’université King Abdullah pour la science et la technologie (KAUST).

Cette somme permettra à la start up saoudienne de déployer jusqu’à huit sites agricoles dans le centre et l’ouest de l’Arabie saoudite et à Abu Dhabi et de s’étendre aux Émirats arabes unis d’ici la fin de l’année.

Une entreprise au service du “bio” 

Pour Ryan Lefers, PDG de Red Sea Farms, il existe une forte demande pour les produits biologiques dans le Royaume. 

C’est pour cela que l’entreprise a un second objectif : lancer 15 produits de snacking d’ici la fin 2021 comme notamment des poivrons et des concombres. Mais alors, quelle est leur technique? Red Sea Farms exploite une serre pilote en eau salée au sein de l’université KAUST, spécialisée dans les sciences et technologies. Ses tomates sont cultivées dans une ferme à environnement contrôlé qui utilise principalement de l’eau salée pour refroidir les serres et irriguer les cultures. L’objectif est de produire une tonne de tomates en juillet, quatre en septembre et dix à la fin de l’année.

« Nous sommes fiers d’avoir conçu, développé et livré l’un des systèmes agricoles les plus durables au monde depuis notre base en Arabie saoudite« , déclare le directeur. « L’investissement de nos nouveaux partenaires nous aidera à améliorer la sécurité alimentaire mondiale tout en réduisant l’empreinte carbone« . 

Pour ses investisseurs, Red Sea Farms est un bon exemple de startup qui change la donne et dont les innovations peuvent non seulement transformer les marchés mais aussi améliorer la vie de chacun dans le Royaume

Vers un projet encore plus grand de la part du Royaume 

Ce genre d’investissement reflète l’intérêt croissant des investisseurs du Golfe pour les solutions d’agriculture durable et capables de lutter contre les pandémies et les perturbations de la chaîne d’approvisionnement mondiale. 

La sécurité alimentaire a toujours été importante pour les pays du Golfe avant même le début de la pandémie de coronavirus. En effet, et dès 2018, le Royaume a dévoilé son plan d’action pour l’agriculture biologique et a alloué 750 millions de SR (200 millions de dollars) pour le soutenir.

L’objectif de ce plan vise à augmenter la production biologique de 300 %. Ses autres objectifs sont de fournir des aliments sûrs et une agriculture durable et très rentable, qui sera une ressource importante pour l’économie nationale.