Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

L’Arabie Saoudite autorise un pèlerinage limité pour le Hadj

Pèlerinage limité pour le Hadj en Arabie Saoudite

Alors que la crise sanitaire bat son plein aux quatre coins de la planète, le gouvernement saoudien a annoncé que le fameux pèlerinage du Hadj aura bien lieu mais qu’il sera drastiquement limité. Explications.

Un millier de pèlerins autorisés à se rendre à la Mecque

C’était une décision attendue par les fidèles du monde entier. En raison du contexte, nombreux étaient ceux qui s’interrogeaient à propos du Hadj, ce pèlerinage mythique dont la tenue était plus que remise en cause en raison de la situation sanitaire internationale. Les prises de paroles, d’une part du Ministre du Hadj et de la Oumra, Mohammed Saleh Benten, et d’autre part du Ministre de la santé Tawfiq Ben Fawzan Al-Rabiah, ont fait l’objet d’une attention considérable dans le monde musulman.

 

 

Le nombre de pèlerins autorisé à effectuer le célèbre pèlerinage annuel au sein des lieux saints de l’Islam sera d’environ un millier, a précisé ce mardi le ministre du hadj et de la oumra, Mohammed Saleh Benten, lors d’une conférence de presse. Il sera en outre, exclusivement réservé aux personnes se trouvant déjà à l’intérieur du Royaume, mais de “toutes nationalités”. 

 

Il sera également soumis à deux conditions : avoir moins de 65 ans et ne pas être atteint de maladies chroniques, une information confirmée par le ministre de la santé au cours de cette même conférence de presse. Les pèlerins sélectionnés feront l’objet de contrôles sanitaires rigoureux et seront mis en “quarantaine domestique” à la fin des célébrations.

 

Une décision louée dans le monde entier

Beaucoup de pays s’attendaient à une telle décision, voire à une annulation totale du pèlerinage en question. Dès la fin du mois de mars, plusieurs communications du gouvernement saoudien avaient fait comprendre aux fidèles musulmans qu’il leur faudrait sans doutes reporter leurs préparatifs à une date ultérieure en attendant d’avoir davantage de visibilité sur la situation.

 

A l’heure où le pays craint une accélération de la pandémie au sein de ses frontières, la décision prise par le gouvernement Saoudien a été saluée dans le monde entier. L’institution cairote Al-Azhar a jugé la décision “sage et basée sur la jurisprudence islamique” tandis que l’Organisation de la coopération islamique a apprécié “le soin extrême donné à la santé et à la sécurité des pèlerins”.

 

 

Habituellement effectué par quelque 2,5 millions de pèlerins internationaux, nul doute que ce pèlerinage du Hadj limité constitue un événement sans précédent à plus d’un titre. Les fidèles avides de pèlerinages pourront toujours se consoler avec la Oumra qui, bien que suspendu pour le moment, peut être effectué tout au long de l’année contrairement au Hadj.