Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Laylat al Qadr: nuit de spiritualité durant le mois de ramadan

Cette nuit du 19 au 20 mai 2020 est une nuit spéciale dans la culture musulmane. Elle correspond à Laylat al Qadr ou la Nuit du Destin, date bénie dans le mois du ramadan où l’on commémore un événement clé de l’histoire de l’islam.

Durant le mois saint du ramadan, il est une date que les musulmans considèrent comme bénie : Laylat al Qadr, ou la Nuit du Destin. Elle commémore, en effet, un événement clé de l’histoire de l’islam : la nuit où le Coran fut révélé au prophète Mahomet par l’ange Gabriel dans le grotte de Hira.

Une nuit, plusieurs dates

D’après les récits du prophète, l’événement en question aurait eu lieu un jour impair parmi les 10 derniers jours du ramadan. La date précise de Laylat al Qadr étant inconnue, sa commémoration varie selon les courants de l’islam et les régions du monde musulman.

Ainsi, chez les sunnites, elle est trouvée durant la 21e, 23e, 25e, 27e ou 29e nuit de ramadan. Chez les chiites, elle tombe durant la 19e, 21e et 23e nuit du mois saint. En France, la Grande mosquée de Paris propose, en guise de date indicative, la nuit du 26 ou 27 ramadan qui correspond cette année à la nuit du 19 au 20 mai 2020. Il en est par ailleurs de même dans plusieurs Etats d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient.

 

Une date placée sous le signe de la spiritualité

Que ce soit dans la croyance sunnite ou chiite, la Nuit du Destin est traditionnellement un moment de profond recueillement. D’après le Coran, qui lui consacre plusieurs versets dans la 97e sourate, dite Al-Qadr (La Destinée), « la nuit d’Al-Qadr est meilleure que mille mois. Durant celle-ci descendent les Anges ainsi que l’Esprit, par permission de leur Seigneur pour tout ordre. Elle est paix et salut jusqu’à l’apparition de l’aube. »

Dans la foi musulmane, il s’agit même d’une nuit durant laquelle les musulmans les plus pieux peuvent demander pardon pour leurs péchés, à travers prières, lectures méditées du coran et de « hadith » (récits du prophète) et dons. Une prière spécifique dite du « Tarawih » est même exécutée cette nuit par les imams dans les mosquées et conclue par la récitation du Coran dans son intégralité.