Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Le Liban reconfiné quelques jours seulement après le déconfinement

Le gouvernement libanais a imposé un confinement national strict de quatre jours à partir de ce soir, en réponse à une nouvelle recrudescence des cas de COVID-19 une semaine seulement après le déconfinement. Selon le Premier ministre Hassan Diab, plus de 100 nouveaux cas confirmés ont été enregistrés au cours des quatre derniers jours seulement, suite à l'assouplissement des mesures de confinement ces dernières semaines, avec la réouverture des magasins et la levée du couvre-feu.

La décision de retourner à l’isolement a été motivée par une série de cas de coronavirus nouvellement confirmés, suite à ce que les responsables attribuent à l’absence de réouverture progressive du pays qui compte désormais un total de 870 cas et dont le bilan s’alourdit.

« Ce gouvernement a réalisé un exploit important en relevant le défi de l’épidémie de coronavirus« , a annoncé hier le Premier ministre Hassan Diab lors de la session du cabinet. « Malheureusement, en raison de la complaisance dans certains domaines, puis de la négligence et de l’irresponsabilité de certains citoyens, cette réalisation est aujourd’hui menacée d’effondrement ».

Pendant ces quatre jours de fermeture, les supermarchés resteront ouverts ainsi que les secteurs agricoles et industriels indispensables, selon la ministre Manal Abdel Samad, qui souligne que le peuple libanais ne doit quitter son domicile que pour des « besoins urgents ».

Une dispersion des responsabilités

L’augmentation des cas de COVID-19 au Liban a également été attribuée en partie aux expatriés retournant au Liban sur des vols de rapatriement, puisque 25 citoyens arrivant de Lagos, au Nigeria, ont été testés positifs. L’armée a également annoncé que 13 soldats de la Cour militaire avaient été testés positifs au coronavirus alors qu’ils étaient encore en service.