Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Les cosmétiques, un marché en pleine expansion au Moyen-Orient

Les cosmétiques, un marché en pleine explosion au Moyen-Orient © Valakaren26

Les cosmétiques, un marché en pleine explosion au Moyen-Orient © Valakaren26

L’industrie cosmétiquea le vent en poupe dans la région, où les grandes enseignes mondiales sont en concurrence avec les créateurs locaux.

Au Moyen-Orient, prendre soin de son corps a toujours été une pratique culturelle profondément ancrée dans les moeurs, aussi bien chez les hommes et que les femmes. Avec l’ouverture de la région aux marques internationales, les grands groupes de cosmétiques ont bien saisi l’enjeu économique que cette région représente.

Un marché de 30 milliards de dollars

En 2017, le secteur de la beauté a été évalué à près de 30 milliards de dollars dans la région du Moyen-Orient, soit 6% du marché mondial. Dans cette zone, les Emiratis sont ceux qui dépensent le plus par habitant, en matière de produits cosmétiques ce qui classe le pays à la 9e place mondiale . Le marché connaît, par ailleurs, une croissance de 54% en Arabie saoudite en 2017, une croissance qui devrait atteindre 60% à l’horizon 2020.

Si le marché représente un mine d’or pour les grands noms de l’industrie comme L’Oréal, Shiseido ou LVMH, ceux-ci doivent aujourd’hui faire face à la rude concurrence des créateurs locaux, dont la connaissance des pratiques locales est plus aiguisée. C’est le cas de la marque saoudienne Arabian Oud qui a connu une croissance de 170% de ses ventes entre 2010 et 2015, devenant la 5e marque la plus vendue dans la région.

Les produits de soin font de l’ombre à la chirurgie esthétique

Jusqu’à très récemment, les dépenses en cosmétiques se concentraient essentiellement sur le maquillage. La population moyen-orientale dédiait, en effet, 60% de son budget beauté au parfum, 30% pour le maquillage et seulement 10% pour des produits de soin. Mais la tendance est train de s’inverser, et cela se confirme jusque dans les cliniques de chirurgie esthétique qui observent une nette diminution de la demande en opérations lourdes et onéreuses, les patients préférant aujourd’hui les petites interventions à moindre coût et à moindre impact pour le corps. Par ailleurs, les gammes de soin pour les cheveux et pour la peau sont les plus courues au Moyen-Orient et en Afrique du Nord et cela n’est pas près de changer, avec une croissance estimée à 16% d’ici à 2020.

Si le secteur des cosmétiques est aussi florissant au Moyen-Orient, c’est qu’il bénéficie d’une bases de consommateurs locaux disposant de revenus élevés, leur permettant d’acheter ces produits de luxe, notamment pour les pays du Golfe. Le nombre grandissant de touristes contribue également à la santé économique du marché et l’urbanisation galopante ajoutée aux nombreux centres commerciaux jouent un rôle considérable sur les dynamiques à l’oeuvre.