Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Mission 2022 pour les Emirats Arabes Unis : un robot sur la lune!

Rover Rashid, c’est le nom donné par les Emirats Arabes Unis à leur futur robot prochainement envoyé sur la lune. Et pour mener cette mission à bien, c’est avec la société japonaise d’exploration lunaire iSpace que le pays va collaborer. Retour sur ce projet fou. 

Une mission en partenariat avec le Japon 

Pour développer leur programme spatial, l’objectif des Emirats Arabes Unis est simple: faire atterrir leur rover Rashid sur la Lune, un projet construit et mené en simultané avec la société japonaise iSpace. “Nous avons choisi iSpace en raison de ses capacités et de la solidité de son équipe. Nous sommes honorés de faire partie de leur première mission à la surface de la Lune » affirme le directeur du programme Mars 2117. 

Un projet inscrit dans la course spatiale internationale

Le pays est bien déterminé à s’imposer dans la course spatiale internationale

Déjà en 2019, il envoyait le premier Émirati dans l’espace au sein d’un équipage de trois membres et à bord d’une fusée russe Soyouz pour une mission de huit jours sur la Station spatiale internationale. 

Puis en février 2021, c’était au tour de sa sonde Hope de se placer avec succès en orbite autour de Mars afin de révéler les secrets de la météo martienne.

A la découverte de zones lunaires encore inconnues 

La mission a été annoncée par le centre spatial Mohammed bin Rashid lors d’un point presse à Dubaï mercredi. Le souverain de Dubaï, cheikh Mohammed ben Rached Al-Maktoum, a notamment affirmé que le rover émirati couvrirait « des zones encore jamais atteintes lors des précédentes missions d’exploration« . “Cet engin s’inscrit dans la stratégie du pays visant à développer de nouvelles capacités scientifiques” a-t-il ajouté par la suite puisque le robot aura pour mission d’étudier les propriétés du sol lunaire, la pétrographie et la géologie de la Lune, mais aussi le mouvement des poussières et l’étude de l’état du plasma de la surface lunaire.

Dans le cadre de l’accord, la société japonaise iSpace fournira des communications câblées et de l’énergie pendant la phase de croisière et des communications sans fil sur la surface lunaire.

Ce projet constitue une première pour les Emirats arabes unis et, par extension, pour le monde arabe tout entier, puisqu’il s’agira de la première mission sur la Lune effectuée par un pays arabe. Selon le bureau d’information de Dubaï, le rover de dix kilos fera partie intégrante des efforts visant à installer la première colonie sur Mars en 2117, l’un des projets les plus ambitieux des Emirats arabes unis.

Il ne nous reste plus qu’à souhaiter une bonne traversée spatiale à Rover Rashid!