Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

COVID-19 : Abou Dhabi commence la vaccination de masse

Abou Dhabi a commencé ce lundi une campagne de vaccination de masse contre le nouveau coronavirus. L’émirat a en effet approuvé, la semaine dernière, l’utilisation du vaccin chinois Sinopharm. Les Emirats arabes unis deviennent le troisième pays au monde à commencer la vaccination de sa population.

La capitale émirienne Abou Dhabi a commencé ce lundi à vacciner sa population contre la COVID-19, d’après l’autorité sanitaire locale relayée par l’AFP, et ce cinq jours après que les Emirats arabes unis ont approuvé le vaccin du géant pharmaceutique chinois Sinopharm. L’Etat est l’un des tout premiers au monde à amorcer la vaccination contre le nouveau coronavirus à grande échelle, après le Royaume-Uni le 9 décembre et les Etats-Unis ce lundi, privilégiant, eux, le vaccin développé par l’Allemand BioNTech et l’Américain Pfizer.

Un vaccin approuvé au Bahreïn, pas en Arabie saoudite

Pour faciliter les démarches de vaccination, les autorités sanitaires aboudabiennes (SEHA) ont mis en place une ligne d’assistance téléphonique permettant ainsi aux résidents de prendre rendez-vous pour une inoculation. Par ailleurs, au moins 45 hôpitaux et cliniques de l’émirat ont été approvisionnés en vaccins Sinopharm. Le vaccin Sinopharm, validé par les autorités sanitaires d’Abou Dhabi, l’a également été ailleurs dans le Golfe, notamment au Bahreïn qui a aussi approuvé le produit de Pfizer-BioNTech. L’Arabie saoudite, de son côté, n’a validé que le vaccin germano-américain. 

Depuis le début de la pandémie, les Emirats arabes unis ont officiellement enregistré plus de 186.000 cas de contamination ayant engendré 618 décès. Après une série de mesures restrictives, notamment un confinement et des couvre-feux, la vie a progressivement repris son cours dans le pays.