Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Elon Musk rachète les grandes pyramides d’Egypte

La nouvelle, confirmée ce matin par le ministère du Tourisme et des Antiquités égyptien, n’a pas tardé à faire le tour du monde et couler énormément d’encre. Obnubilé par une découverte scientifique sans précédent réalisée par ses équipes sur le site des grandes pyramides de Gizeh, le milliardaire aurait immédiatement formulé une offre impossible à refuser pour un gouvernement égyptien toujours en situation de crise financière. 

Il aurait percé leur secret et immédiatement tout mis en œuvre pour les acquérir… L’excentrique patron de SpaceX et Tesla a affirmé dans une interview publiée dans le dernier numéro de Wired, paru ce mercredi, avoir réussi à comprendre le “secret” des grandes pyramides d’Egypte, sans vraiment en dire davantage, sans doute pour maintenir la longueur d’avance qu’il espère avoir acquise avec cette opération

Une offre qui ne se refuse pas

“C’est une offre sans commune mesure avec tout ce que l’on a jamais vu en termes de rachat de patrimoine”, a déclaré Zahi Hawass, le ministre égyptien des antiquités. “Il nous était tout simplement impossible de la refuser compte tenu des difficultés dans lesquelles nous sommes encore plongés, aussi bien économiques que sociales et politiques”. 

D’accord, mais quel est le fameux nombre ? A combien s’élève la somme qui a obligé le gouvernement égyptien à renoncer à la propriété de sa principale source de revenus touristiques ? Ni l’acheteur ni le vendeur n’ont souhaité répondre à la question mais une source proche de la transaction a affirmé qu’il s’agissait de “plus de la moitié de la fortune personnelle” de Musk, actuellement estimée à quelque 153 milliards de dollars.

Une révélation sans précédent

Mais une autre question attise encore bien davantage notre curiosité : quel pourrait bien être le secret que le milliardaire revendique avoir percé ? Car pour qu’il justifie qu’un stratège de la carrure d’Elon Musk dilapide ainsi sa fortune, il doit s’agir d’une véritable révolution ! Tout ce que l’on sait, on le tire là encore de son interview avec le magazine américain Wired, où il a tenu les propos suivants : “C’est du jamais vu. Nous avons retrouvé les traces d’une technologie qui ne vient pas de notre monde (“out of this world” dans l’anglais original, qui peut simplement vouloir dire “impressionnant” et pas nécessairement extraterrestre, on vous voit venir), et que nous savons désormais comment exploiter. La science est sur le point de connaître la plus grande avancée de son histoire, rien à voir avec Albert Einstein ou Marie Curie. Bien sûr, il pourrait tout simplement s’agir d’un canular… 

Populaires