Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

L’Arabie Saoudite s’engage pour plus d’égalité hommes-femmes dans le monde scientifique

Permettre un accès égalitaire des hommes et femmes à l'ensemble des opportunités économiques, et promouvoir le rôle féminin dans tous les domaines est devenu un enjeu déterminant pour la majorité des gouvernements arabes. S’il existe encore des obstacles à surmonter, les progrès sont largement visibles, et de l'égalité des salaires à l’accès et aux conditions de travail, les défenseurs de cette cause sont nombreux. 

La Future Women Society destinée à asseoir la légitimité des femmes dans le monde scientifique 

Dernièrement, l’Arabie Saoudite multiplie les progrès et avancées dans le domaine de l’égalité des sexes. En octobre 2020 est créée la Future Women Society (FWS) d’Arabie saoudite, qui a déjà lancé une unité de recherche, d’innovation et de développement afin de renforcer l’autonomie des femmes dans diverses disciplines scientifiques.

En effet, si la place de la femme s’est énormément légitimée dans de nombreux secteurs professionnels tels que dans le monde des affaires, la technologie ou les arts, leur rôle dans les sciences reste encore trop faible alors même que ce secteur « est la base de la création de nouvelles sciences et de la réalisation d’une croissance économique durable, ainsi que du renforcement de la concurrence internationale et de la création de nouvelles industries » selon le Dr Gareebah Al-Twaiher, présidente de l’association. 

Cet organisme, visant à sensibiliser au rôle des femmes dans la société, et à renforcer leurs capacités dans tous les domaines à donc un objectif bien précis : se concentrer sur l’investissement optimal des connaissances et des ressources humaines et financières des femmes afin d’obtenir une valeur et une croissance économiques globale et durable… 

Des initiatives plus répandues qu’on ne le croit 

Rappelons que depuis quelques années, le rôle des femmes dans la société arabe évolue et de plus en plus d’organismes tentent d’asseoir leur légitimité dans tous les domaines. 

Ces dernières années et à travers le plan de renaissance 2019-2020 du pays, la Jordanie a notamment su renforcer son engagement en faveur de l’égalité des sexes et de l’autonomisation sociale et économique des femmes. 

Désormais, c’est de manière active, à travers la Commission nationale jordanienne, que se développent de nouvelles stratégies pour les femmes, englobant aussi bien la vision gouvernementale de l’autonomisation des femmes que les plans nationaux qui traitent des différents domaines de l’égalité des sexes. Pour ce faire, le gouvernement jordanien est bien déterminé à offrir aux femmes une combinaison de ressources financières et d’assistance technique qui garantira ces engagements. 

Mais la Jordanie ou l’Arabie Saoudite ne sont pas les seuls pays déterminés à faire bouger les choses dans ce domaine. En Egypte s’est mis en place le conseil national des femmes d’Egypte, le seul organe gouvernemental qui se consacre exclusivement aux questions et aux préoccupations des égyptiennes et sa présidente est … une scientifique du nom de Maya Morsy

Historiquement, l’Egypte a d’ailleurs été le premier pays au monde à lancer sa stratégie nationale pour les femmes à l’horizon 2030.