Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Cannes : Deux films arabes en avant-première pour la semaine internationale de la critique

Le monde arabe est à l’honneur pour la semaine internationale de la critique ! Organisée du 7 au 15 juillet et présidée par le cinéaste roumain Cristian Mungiu, cette semaine se déroule en marge du festival de Cannes afin de mettre à l’honneur les chefs-d'œuvre du septième art. Retour sur deux avant-premières très attendues … 

« Feathers » d’Omar El-Zohairy 

Imaginée par le réalisateur égyptien Omar El-Zohairy, cette comédie raconte l’histoire d’une mère qui consacre sa vie à son mari et à ses enfants. 

Et le synopsis annonce un franc succès pour le monde du cinéma arabe : le tour d’un magicien tourne mal lors de la fête d’anniversaire de Mando, six ans. Se prépare alors une avalanche d’absurdes coïncidences sur la famille du garçon. Après avoir transformé le père en poulet la famille se retrouve alors tragiquement une aventure de découverte de soi… On vous laisse découvrir la fin. 

Le réalisateur égyptien n’en est pas à son premier coup d’essai. En effet, le premier court-métrage de Zohairy, Breathe Out (Zafir), a été présenté en première mondiale lors du huitième Festival international du film de Dubaï, au cours duquel il a remporté le prix spécial du jury Muhr pour les courts-métrages. 

Son deuxième court-métrage, The Aftermath of the Inauguration of the Public Toilet at Kilometre 375, a été le premier film égyptien à être sélectionné pour la compétition Cinéfondation au Festival de Cannes 2014.  Le film a ensuite remporté plusieurs prix à travers le monde … 

“Une histoire d’amour et de désir » de la cinéaste tuniso-française Leyla Bouzid

L’histoire du film tourne autour d’Ahmed, un jeune homme de 18 ans, français mais d’origine algérienne, qui a grandi en banlieue parisienne. 

À l’université, il rencontre Farah, une jeune tunisienne joyeuse, qui vient d’arriver à Paris. En découvrant une collection de littérature arabe sensuelle et érotique dont il n’aurait jamais pu imaginer l’existence, Ahmed tombe amoureux de Farah.

Ce film est le second long métrage de Bouzid. En 2015, elle a présenté son premier long métrage As I Open My Eyes, qui a été récompensé au Festival du film de Venise avant d’être projeté dans des festivals du monde entier

On a déjà hâte de pouvoir les voir dans nos salles de cinéma !