Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

L’Arabie saoudite fournit des tests Covid-19 à plus d’un million de personnes

En l'espace de deux semaines seulement, plus d'un million de personnes résidant en Arabie Saoudite ont bénéficié des tests au COVID-19, massivement effectués par le ministère de la santé du Royaume. Six nouveaux laboratoires régionaux ont été mis en place ainsi qu'un laboratoire mobile d'une capacité de production de 10 000 tests par jour.

Ces tests de dépistage visent à réduire la propagation du virus dans le Royaume, où l’on compte un total de 18 811 cas. Sur les 1289 nouveaux cas enregistrés lundi, 16 % étaient des Saoudiens et 84 % des expatriés.

« Plus d’un million de personnes ont bénéficié des tests de masse effectués, que ce soit par des tests médicaux, des évaluations, ou des tests actifs », a annoncé le Dr Mohammed Al-Abd Al-Aly, le porte-parole du ministère saoudien de la Santé. « Cela a permis de détecter certaines zones qui peuvent avoir un nombre élevé de cas, et celles-ci sont ciblées par des tests de masse selon qu’elles sont ou non positives », a-t-il ajouté.

Une coopération globale

Dans le cadre de ces efforts nationaux, l’Arabie saoudite a également annoncé un accord de 995 millions de riyals (265 millions de dollars) avec une entreprise chinoise pour augmenter encore les tests, mais cette fois-ci, dans les foyers des gens. Cette mesure intervient à un moment où le royaume assouplit soigneusement les lois sur le confinement et le couvre-feu, avec des exceptions pour les foyers de virus comme La Mecque.

Cet accord bilatéral prévoit également la création de six grands laboratoires régionaux dans toute la région, en plus d’un laboratoire mobile d’une capacité de production de 10 000 tests par jour.

Le Royaume a également acheté des kits de test au coronavirus à d’autres entreprises américaines, suisses et sud-coréennes, afin d’atteindre l’objectif qu’il s’est fixé de tester 14,5 millions de personnes, soit environ 40 % de la population saoudienne.

Malgré les tests, les précautions restent élevées dans les villes les plus saintes

Afin de faciliter le mois sacré du Ramadan, tout en aplatissant la courbe, le roi Salmane a émis un ordre de levée partielle du couvre-feu, désormais en vigueur de 9h à 17h, les centres commerciaux et les détaillants étant autorisés à rouvrir jusqu’au 13 mai, selon l’agence de presse officielle saoudienne.

Aucune exception n’est faite pour La Mecque et Médine, qui gardent la Grande Mosquée et la Mosquée du Prophète fermées au public, ce qui est rare dans les 1400 ans d’histoire de l’Islam.