Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Le Grand Prix de formule E illumine la nuit riyadienne

L'Arabie saoudite a accueilli la toute première course nocturne de Formule E ce week-end. L’événement s’est déroulé à Diriyah, l'un des cinq sites du patrimoine mondial de l'UNESCO dans tout le royaume et a vu Nyck de Vries, pilote de Mercedes-Benz-EQ, entrer dans l'histoire en remportant le premier E-Prix de la saison. 

C’était la toute première fois que la Formule E se voit attribuer le statut de championnat par la Fédération internationale de l’automobile, l’organe directeur du sport automobile mondial. Il s’agissait en outre du troisième événement de Formule E à se dérouler en Arabie Saoudite. Après les excellents résultats de 2018 et 2019, il a donné le coup d’envoi de la saison 2021. 

Un crash spectaculaire interrompt l’événement de samedi

La deuxième course a été interrompue par un accident entre les pilotes Mitch Evans et Alex Lynn, ce qui a provoqué l’arrêt de l’événement pendant que la voiture de sécurité arrivait sur la piste. Dans une pluie de débris, la voiture de Lynn s’était en effet envolée et avait fait marche arrière après s’être écrasée contre la barrière latérale. Le pilote a été conduit à l’hôpital sans incident, en bon état de santé selon les officiels après sa sortie de l’hôpital le samedi. Aucune blessure sérieuse n’était heureusement à déplorer. 

Bien que la voiture de Lynn ait été totalement détruite, le fait qu’il soit sorti indemne de l’épave témoigne des normes de sécurité strictes des véhicules en jeu. Le halo, cet arceau métallique imposé par la FIA pour protéger l’intégrité physique des pilotes a sans aucun doute largement contribué à éviter des blessures plus grave.