Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Les Emirats Arabes Unis œuvrent pour la protection du monde sous-marin

Afin d’encourager la régénération des écosystèmes marins, ce sont au moins 15 récifs coralliens que les Emirats Arabes Unis mettront en place sur la côte est de son territoire. Une belle initiative pour recréer un havre de vie sous-marin … 

Le calendrier est en place. Dès juin, les plongeurs de la région planteront 15 récifs artificiels au large de la côte des Émirats arabes unis, près de Dibba dans les zones particulièrement endommagés par le dragage et la dégradation de l’océan. 

« La côte des Émirats arabes unis regorge d’une vie marine diversifiée, mais en tant que plongeurs, nous avons pu constater de visu les conséquences de la pollution et de l’activité humaine« , a déclaré Darryl Owen, directeur général de Freestyle Divers à The National 

Mais ce n’est pas tout, et sous réserve des autorisations nécessaires, une vingtaine de coques de bateaux seront également coulées afin de recréer un environnement propice à favoriser des activités telles que la plongée mais aussi à la formation et la conservation de l’écosystème marin

Le résultat se révèle positif pour le gouvernement! « Grâce à nos programmes, nous avons vu le résultat de nos efforts de conservation avec l’émergence et le retour d’espèces marines” continue le directeur de Freestyle Divers. 

Cette initiative intervient à un moment critique pour les récifs coralliens et les scientifiques estiment que 90 % des récifs pourraient être en danger d’ici 2030 alors même que ces derniers abritent plus de 30% de la population marine. Ces habitats génèrent également plus de la moitié de l’oxygène de la planète et jouent donc un rôle essentiel dans la survie de l’homme. 

Agir rapidement s’impose donc pour le gouvernement émirien. C’est d’ailleurs dès 2019 que les écologistes du pays se sont associés à des scientifiques américains pour développer l’immense écosystème sous-marin, dont la taille est similaire à celle de trois terrains de football. De son côté, Freestyle Divers s’est associé à Azraq, une organisation bénévole de conservation marine basée à Dubaï.

Dans le cadre de ce partenariat, les bénévoles mais aussi les entreprises ou les écoles auront accès à l’Académie de conservation marine de Freestyle Divers se concentrant essentiellement sur l’enseignement théorique et pratique de la conservation dans l’eau.

« Cela offre une merveilleuse opportunité d’éduquer, de motiver et d’activer la communauté sur l’importance de la protection de l’environnement marin » affirme le directeur de Freestyle Divers. 

Si le programme est respecté, l’Etat pourra fièrement célébrer la journée mondiale de l’océan le 8 juin prochain dans la zone de conservation marine de Dibba Rock  !