Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

L’Arabie saoudite envoie 80 tonnes d’oxygène en Inde

En proie à une grave pénurie d’oxygène, facteur aggravant de la violente crise sanitaire dans laquelle l’Inde est actuellement plongée à cause d’une toujours plus tenace pandémie de coronavirus, le pays a fait appel à l’aide internationale. En tant que voisin et partenaire économique privilégié, l’Arabie saoudite a répondu à l’appel et envoyé à l’Inde pas moins de 80 tonnes d’oxygène. 

La première cargaison est actuellement en cours d’acheminement, entre Dammam et Mundra. Une vitesse d’exécution à la hauteur du problème qui frappe actuellement le “sous-continent”. Les derniers chiffres sont, en effet, alarmants :sur la seule journée d’ hier, l’Inde a recensé environ 350 000 nouveaux cas de coronavirus. De quoi saturer tous les services de réanimation du pays, comme on peut le voir sur les différentes vidéos qui nous parviennent par le biais de nos confrères, comme ici avec ce – terrible- reportage de la BBC. 

L’oxygène, pris pour acquis ? 

La solution pour sauver des vies -outre le fait de désengorger les hôpitaux dans lesquels les patients se retrouvent même à partager les lits-, mais bel et bien l’oxygène. Certes, on en respire tous les jours sans trop y penser, puisqu’il est très présent dans l’atmosphère. En son absence sous sa forme conditionnée et médicalisée toutefois, plus de 50 personnes ont trouvé la mort en l’espace de deux jours dans la capitale indienne. C’est pourquoi les groupes Adani (géant indien de l’énergie, notamment), et Linde (groupe pharmaceutique anglais) ont collaboré avec l’ambassade indienne à Riyad pour mettre en place le transfert du précieux gaz. Les autorités indiennes ont d’ailleurs tenu à “remercier le ministère de la santé saoudien pour son aide et sa coopération”.

De fait, la problématique de la suroccupation des hôpitaux s’avère gérable, selon les dires du directeur médical de l’hôpital central de Delhi, mais la pénurie d’oxygène oblige les dirigeants des centres de santé à sous-utiliser les infrastructures, et faire des choix entre les patients à soigner

Après l’intervention de l’Arabie saoudite, d’autres livraisons seraient attendues dans les jours à venir, notamment en provenance de Singapour et… des Emirats arabes unis, autre pays du Golfe ou la diaspora indienne est très représentée.