Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Le label saoudien Bridj Entertainment signe un nouveau partenariat avec le géant américain Empire

Tous les amateurs de hip-hop connaissent Empire de près ou de loin. Si l’on vous dit 50 Cent, Kendrick Lamar, Snoop Dogg, vous pensez instantanément à l’un des hits de votre playlist Spotify. Or, il se trouve que cette dernière va peut-être bientôt s’agrandir avec un tube saoudien puisque le célèbre label vient de signer un accord mondial pluriannuel avec Bridj, son alter ego saoudien. Le but ? Rapprocher la culture orientale à la culture occidentale grâce à la musique. 

Rapprocher les cultures à travers la musique

“Exporter la culture de la manière la plus fructueuse possible et diffuser l’expression artistique émergente du monde saoudien d’aujourd’hui”. C’est en quelques mots l’objectif qui anime les fondateurs du label saoudien Bridj Entertainment.

C’est en tout cas dans cette optique que l’entreprise a signé un tout nouveau partenariat avec Empire, label américain qu’on ne présente plus et qui s’engage, pour les années à venir, à fournir des services de distribution stratégique aux artistes de Bridj Entertainment et à l’aider pour compléter et perfectionner ses contrats mondiaux existants.

Fièrement, Saüd, dirigeant du label saoudien, a déclaré : “Nous sommes honorés d’avoir l’opportunité de construire un partenariat solide avec une force de frappe mondiale comme Empire, alors que nous exportons notre vision musicale dans le monde entier« .

Rassembler l’est et l’ouest grâce à la musique 

Bridj Entertainment est un label fondé en 2017 à Los Angeles, en Californie, par le producteur saoudien Saud Alturki.

La volonté de ce dernier est, comme le nom du label le laisse imaginer, de combler le fossé culturel existant entre l’est et l’ouest en créant des collaborations diversifiées et en créant un espace unique ouvert aux talents de cette région émergente et féconde qu’est la région MENA.

Ainsi, le collectif accueille sans aucune limite tous les styles de musique afin de mettre en lumière les talents régionaux inconnus qui émergent et se développent au Moyen-Orient. 

Le label Empire ou la Success story à l’américaine

Empire, c’est un label américain fondé en 2010 par Ghazi Shami et basé à San Francisco.

Si l’entreprise a simplement démarré comme agrégateur de distribution digitale, c’est-à -dire comme un outil permettant aux artistes de placer leur production musicale sur les principaux services de vente de musique en ligne et plateformes de streaming, elle a rapidement pris un autre tournant et, en 2013, est devenue un label à part entière, avec comme première collaboration le rappeur Sage The Gemini. 

Pour se différencier des autres professionnels du métier, le label a décidé de proposer des contrats non-exclusifs à ses artistes. Ainsi, ces derniers peuvent recourir, dans un même temps, à un autre service de distribution. Mais ce n’est pas tout puisque Empire a aussi tenu à se distinguer financièrement en offrant une part avantageuse des revenus aux artistes (sur une base de 80% pour l’artiste et 20% pour Empire). 

Ce sont ces deux critères, offrant souplesse et transparence aux artistes qui ont permis à l’entreprise de se constituer un un catalogue urbain incroyablement étendu, des artistes de Top Dawg Entertainement à Anderson Paak en passant par Rich Homie Quan et Young Dolph. 

Avec des experts pareils, aucun doute pour la réussite de ce beau partenariat !

Populaires