Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Un Jordanien remporte le Prix international de la fiction arabe

Cette année, c’est Jalal Barjas, un poète et romancier jordanien qui remporte le prix international de la fiction arabe pour son roman Carnets du libraire. Retour ce succès littéraire mais promis, on ne vous révèlera pas la fin!  

Carnet du libraire se déroule entre la Jordanie et Moscou, dans les années 1947 à 2019 et raconte l’histoire d’Ibrahim, libraire et lecteur passionné, qui perd son échoppe, se retrouvant alors sans domicile. Victime de schizophrénie, ce dernier commence alors à devenir un criminel commettant une série de vols, de cambriolages et de meurtres sous des pseudonymes avant de rencontrer une femme qui changera son destin… 

« Ce roman aborde avec audace une réalité difficile, non seulement en Jordanie mais aussi dans l’ensemble du monde arabe » révèle le professeur Yasir Suleiman CBE, directeur de l’institut du prix international de la fiction arabe. “C’est le récit douloureux et fragmenté de personnes marginalisées qui sont ignorées ou invisibles aux yeux des autres, tandis qu’une classe dirigeante corrompue prospère”. 

Cette année, le jury qui a remis le prix de la fiction arabe était présidé par le poète libanais Chawki Bazih. Pour lui, le lauréat “présente les portraits les plus sombres de l’itinérance et de la pauvreté, où le sens a été perdu et l’espoir arraché par les racines, transformant la vie en un royaume de cauchemars”. 

Emu, l’auteur et écrivain Jalal Barjas n’a pas hésité à remercier l’institut, qui grâce à ce prix, lui permettra de faire traduire son succès en anglais pour ainsi bénéficier d’une reconnaissance internationale.

Jalal Barjas est un poète et un romancier qui a également travaillé dans le domaine de l’ingénierie aéronautique. Il a écrit des articles pour des journaux jordaniens et a dirigé plusieurs organisations culturelles. Aujourd’hui, il dirige le laboratoire narratif jordanien et présente une émission de radio intitulée « House of the Novel« .

L’IPAF, lancé en 2007, est un prix littéraire annuel. Il est actuellement parrainé par le Centre de langue arabe d’Abu Dhabi, au sein du département de la culture et du tourisme de l’émirat, et a été encadré par la Fondation du prix Booker à Londres.

 

Populaires