Le nouveau média digital et social pour découvrir l’Arabie et le Moyen-Orient. Décalé. Innovant.

Une plongée au coeur de la scène mode et design saoudienne

Le paysage créatif de l'Arabie Saoudite s'est épanoui ces dernières années sous l’impulsion des dirigeants du Royaume. Le ministère de la culture a récemment créé une commission de la mode qui devrait servir de tremplin aux créateurs et aux designers du pays.  

L’initiative de la Commission de la mode récemment menée par le ministère saoudien de la culture comprend la création d’incubateurs dont le but est d’apporter les investissements nécessaires au développement de la scène régionale de  mode et de design.  Et les résultats sont déjà visibles avec un paysage créatif très riche et divers de jeunes créateurs qui défient la vision de la mode et du design du royaume. Des entrepreneurs  prêts à célébrer leur héritage, mais aussi à créer une véritable communauté d’artistes en Arabie Saoudite tout en prenant des responsabilités autour des changements sociaux de leur pays. Exploration de la scène créative  saoudienne avec 5 designers à suivre

Nouran Nazer 

Cette ancienne banquière devenue créatrice de mode a commencé son parcours de styliste il y a dix ans, après son retour à Djeddah en tant qu’ingénieur diplômée. À cette époque, elle est frappée par le manque de créativité du monde de la mode saoudien et commence à dessiner toute seule jusqu’à ce qu’elle s’installe à Londres en 2014 pour étudier le stylisme de mode au London College of Fashion. Elle revient en 2019 pour lancer Aspect Doré, une marque dont l’objectif est de créer des vêtements qui renforcent et célèbrent la force et la détermination des femmes. Ses collections remettent au goût du jour l’utilisation du corset, mais cette fois comme armure pour protéger les femmes et non plus comme contrainte, elle utilise également de la dentelle et des tissus transparents qui représentent la vitalité et la fertilité.

Nouf Alhazmi

Cette jeune créatrice originaire de  Jeddah a étudié le design de mode à l’université de Woodbury en Californie. Elle est revenue en Arabie Saoudite avec l’idée de développer une marque de streetwear de luxe entièrement conçue et fabriquée en Arabie Saoudite. C’est ainsi qu’elle a fondé Realself en 2019, un studio de production à petite échelle qui tente de combler le manque de prêt-à-porter féminin de qualité, à la fois élégant et confortable. Alors qu’elle continue à se développer avec le soutien de la communauté saoudienne, Alhazmi contribue également à promouvoir la scène mode « Made in Saudi« .

Moe Bajbaa

Bajbaa a fondé « Proud Angeles » en 2014, une marque hybride de mode et de lifestyle inspirée tant par l’esprit de LA que son héritage saoudien. Depuis lors, Proud Angeles a également collaboré avec de nombreux artistes au sein d’installations immersives et s’est transformée en plateforme collective rassemblant les créateurs émergents les plus dynamiques de la région. Proud Angeles soutient également le développement de la culture artistique saoudienne en organisant des festivals, ainsi qu’en soutenant la mode « Made in Saudi » promue par le concept store Personage SA, basé à Riyad

Saud Alajaji

Le designer Saud Alajaji’s, basé à Riyad, a lancé sa marque Mazrood en 2018, après avoir déménagé à New York où il a étudié à l’Institut de technologie de la mode. Tout en s’initiant au design et à la fabrication textile, ce dernier a présenté une collection de streetwear technique en collaboration avec un designer de matériaux New Yorkais. Plus tard, ses collaborations avec le festival Al-Ula et le magasin Personage ont permis à la marque de se diffuser dans tout le Royaume. Récemment, Alajaji a commencé à produire des pièces à plus petite échelle au niveau régional, espérant établir l’une des premières usines de fabrication textile en Arabie Saoudite.

https://www.instagram.com/mazrood/?hl=fr 

Lama Albluwi 

Lama Albluwi a fondé sa marque éponyme en 2019, après avoir obtenu une licence en design de mode. À travers elle, elle célèbre son héritage culturel saoudien tout en s’approvisionnant en matières locales, et sa collection s’inspire de son héritage bédouin ainsi que de la philosophie japonaise du wabi-sabi qui représente l’acceptation de l’imperfection. Avec le soutien du festival Al-Ula comme distributeur, sa marque a été fabriquée à plus grande échelle et son succès ne cesse de croître depuis.